3 questions à Bernard Calon, Délégué régional, FEHAP Bretagne

Un 43ème Congrès de la FEHAP engagé, responsable et solidaire !

Nous avons choisi d’organiser le 43ème Congrès de la FEHAP sur le thème « Agir local, penser global : le privé non lucratif engagé, responsable, solidaire». C’est un sujet d’actualité sur lequel la Fédération est déjà engagée depuis plusieurs années. Il se tiendra dans deux mois à Rennes.

Le 43ème Congrès de la FEHAP se tiendra les 28 et 29 novembre à Rennes, au couvent des jacobins. La délégation régionale bretonne, qui accueillera l’évènement, a lancé un défi aux adhérents de la FEHAP : planter 100 arbres ! Les adhérents bretons se sont réunis le vendredi 21 septembre à Plérin, au Centre Hélio Marin membre du réseau ALTYGO, à l’invitation de Bernard Calon, directeur du centre et délégué régional de la FEHAP pour planter un jeune chêne planté en front de mer. C’est un geste symbolique pour montrer l’engagement des établissements et services de la FEHAP dans la responsabilité sociétale et environnementale. Nous comptons sur vous pour relever le défi !

 

3 questions à Bernard Calon, Délégué régional, FEHAP Bretagne

Pouvez-vous nous dévoiler ce qui va se passer lors de ce 43ème Congrès ?
Avant toute chose, le Congrès scande la vie et la dynamique de notre Fédération et il convient de s’en saisir pour en faire un moment de lisibilité nationale, régionale ou locale, lisibilité surtout sur la pertinence de notre modèle de gestion privée à but non lucratif, sur l’engagement de nos adhérents et les valeurs qui les sous-tendent.

C’est donc une chance pour notre région d’accueillir cette année notre Congrès National à Rennes, dans un espace magnifique, en centre-ville, dans un lieu chargé d’histoire alliant fonctionnalité, beauté et modernité.

Ce Congrès, c’est le Congrès de notre Fédération, ce n’est pas le Congrès de la Bretagne. Par contre, il se déroule dans notre région. C’est une opportunité unique de témoigner d’une région accueillante, conviviale et innovante, maîtres mots de cette séquence fehapienne et néanmoins bretonne qui nous mobilise.

De ce point de vue, il y aura bien sur des clins d’œil à la culture bretonne dès l’ouverture du Congrès, mais aussi à la soirée festive du mercredi soir et sur l’espace Breton qui sera mis en place au sein du couvent.

Pour lancer cette dynamique, l’équipe régionale a proposé à nos adhérents de planter un arbre dans chaque structure aux travers une opération intitulée : Cent arbres pour la RSE.

Pourquoi avez-vous souhaité consacrer le prochain Congrès de la FEHAP à la thématique de la RSE ?

Dans la suite du Congrès de Clermont-Ferrand en 2017, nous souhaitions proposer un thème fédérateur. N’oublions pas que notre Fédération est présente sur l’ensemble du champ de la santé au sens de l’OMS avec des cultures fortes et des particularismes sectoriels parfois très prégnants.

La RSE nous est apparue très vite comme une évidence et comme facteur de cohésion, d’émulation et de dynamisme pour nos adhérents.

Il y a une proximité indéniable entre les valeurs du privé non lucratif portées par la FEHAP et la RSE, en particulier à mon sens :

1. La transparence : dans les décisions que nous prenons, dans un dialogue social ancré dans la réalité sociologique et économique de nos établissements, et enfin et surtout dans une parole vraie et structurante auprès des personnes que nous accompagnons quel que soit le secteur d’intervention, que celui-ci soit sanitaire, social ou médico-social, qu’il soit en institution ou à domicile.
2. L’approche territoriale et l’ancrage de nos associations et établissements sur les territoires : C’est notre ambition et l’enjeu de l’évolution de notre système de santé pour apporter une réponse adaptée à ceux qui nous font confiance. Cet ancrage territorial se concrétise également par l’engagement des membres de nos associations, porteurs des valeurs de solidarité, de non lucrativité et de fraternité. Je souhaite souligner la place particulière occupée par les membres de nos Conseils d’Administration. N’oublions pas que derrière chaque établissement, service, association, fondation de notre Fédération, il y a des hommes et des femmes engagés bénévolement. Cet engagement a une dimension locale forte et porteur de dynamisme sur nos territoires.
3. La responsabilité : elle est morale pour ceux qui s’adresse à nous, elle est économique pour la pérennité de nos structures, elle est effectivement sociétale sur ce que nous laisserons aux générations à venir. Mais surtout, cette responsabilité est portée par tous les acteurs qui font la richesse de nos établissements : les bénévoles, les professionnels, les usagers et tous ceux qui concourent avec nous aux services que nous proposons.

Selon vous, existe-t-il beaucoup d’initiatives RSE au sein des structures FEHAP, particulièrement en Bretagne ?
Il existe de nombreuses expériences notables en matière de responsabilité sociétale et environnementale dans les associations et structures bretonnes. Nous avons lancé un appel à projets à nos adhérents bretons, pour valoriser leurs initiatives dans un espace dédié lors du Congrès, un village de partage des expériences originales. De nombreuses structures nous ont répondu et détaillé leurs initiatives. Ces initiatives concernent tout autant la télémédecine que le développement durable, la qualité de vie au travail, la qualité… Elles concernent tous les secteurs : sanitaire, social et médico-social. A titre d’exemple, le Pôle Saint-Hélier et la Clinique Saint-Yves portent des projets de téléconsultations et télémédecine, L’Association les Amitiés d’Armor priorise les fournisseurs locaux ou encore le Pôle Keraman de l’APF a mis en place un journal mensuel « Kerdurable ».

La RSE c’est une responsabilité d’abord associative qui doit permettre de questionner le projet associatif et les valeurs qui s’y rattachent. Cette impulsion générale permet ensuite aux établissements de s’en saisir et de la décliner opérationnellement. Le « village breton » au Congrès en donnera un aperçu.

2018-11-20T16:56:47+00:00octobre 25th, 2018|
Notre site Internet utilise des cookies. Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien, sinon, cliquez sur OK. OK